« La décroissance et ses déclinaisons »

Avec une préface de l’économiste Timothée Parrique, les éditions Utopia publient le premier livre écrit collectivement par la Maison commune de la décroissance. Celui-ci n’est pas un énième ouvrage sur la décroissance, mais le premier dont la radicalité assumée ne repose pas sur le dénigrement des partisans de la croissance mais sur la cohérence d’un corpus idéologique qui permet enfin d’envisager des manières concrètes et politiques de décroître, bien au-delà des appels habituels « aux petits gestes ».

« Nous ne pouvons que saluer ici l’humanisme qui irrigue l’ouvrage » . Le journal La Décroissance
« Ce livre est un véritable couteau suisse de la pensée critique autour de la décroissance […] important, très facile à comprendre et qu’il faut avoir dans la poche ». Radio Libertaire
« Enfin on sait clairement ce qu’est et ce que n’est pas la décroissance. Le livre refermé on a envie de parcourir les chemins défrichés par ces précurseurs des mondes d’après » . Une lectrice enthousiaste
 « Si à 50 ans on n’a pas lu ce livre, on a quand même raté sa vie »
Jacques Léguésa-rolex

Qu’est-ce que la décroissance ?

La décroissance au-delà de l’anticapitalisme

Lors des rencontres de la décroissance d’août 2022, j’ai proposé quelques pistes de réflexion pour aider à cadrer conceptuellement (et un peu historiquement) les relations politiques qui peuvent exister entre décroissance et anticapitalisme

Concours d’anciennes de la MCD

Nous avons classé à l’aide d’un jugement majoritaire les nouvelles que nous avons reçues : nouvelles que nous appelons des anciennes pour bien marquer la réticence que la décroissance éprouve contre le culte du « nouveau ».

Voici les 4 nouvelles sélectionnées :

  1. Laisser les lucioles réenchanter nos nuits
  2. La minute avant ← cette ancienne reçoit aussi le « coup de coeur » du jury
  3. J’ai besoin de vous
  4. Disruption

Nous avons aussi attribué :

Lire les 12 premières « anciennes ».