Pourquoi écrire un article intitulé « De retour de Zagreb » ? Non pas que j’aie passé là-bas d’agréables vacances mais s’yLire la suite…

Quand tu travailles, on te dit toujours que tu travailles pas assez. Si tu es au chômage on te fait comprendre que tu dois avoir honte. Et quand tu es à la retraite on te dit : « déjà ? » et qu’il faut te rendre utile parce qu’on est bien gentil avec toi de te donner une pension. Putain ! Sortons-en de cette obsession pour le boulot. On veut vivre libre et heureux. C’est d’une société centrée sur le travail dont il faut nous libérer. Libérons-nous et partageons équitablement les revenus.Lire la suite…

Une pension égalitaire et inconditionnelle semble juste du bon sens. Lorsqu’on est pour la dignité de tout être humain.

Dès le lendemain, les journaux titrent : « La pension universelle est là », « C’est la révopension ! », « Une même pension pour tous.tes ».Lire la suite…

C’est d’une société centrée sur le travail dont il faut nous libérer ! », dit Mathieu, débordant d’enthousiasme, entrevoyant un chouette avenir pour tous les jeunes, et les moins jeunes aussi. Ils en avaient de l’imagination. Si tout ça pouvait advenir, cela ferait une société heureuse, joyeuse et créative. Mathieu en était convaincu.Lire la suite…

Montrer aux générations futures qu’on vit beaucoup mieux sans être obligé de travailler. N’attendez pas d’être à la retraite ! N’attendez pas les politiques ! Organisons-nous et rêvons ensemble !Lire la suite…

Jje vais à mon tour vous poser une question : d’après vous combien vaut le temps que Joël, ancien plombier chauffagiste, pourra passer en compagnie de ses petits enfants ? Combien vaut le bonheur simple de pouvoir réaliser ses rêves, modestes, acheter un petit terrain à la campagne, y faire pousser des fruits des légumes, vivre au grand air…Lire la suite…

Voilà les trois conditions – de la politique, de la théorie, du sens – que la MCD prétend remplir pour relever le défi d’une sortie du régime de croissance. A ne pas remplir l’une d’entre elles, ce que l’on risque d’obtenir c’est un régime de croissance sans croissance. On ne peut rien imaginer de pire !Lire la suite…

Attention à ce que la décroissance-parapluie ne retrouve pas les brouillards de la décroissance-nébuleuse.
C’est pour éviter ce retour que nous faisons le diagnostic qu’un tel éparpillement provient d’abord d’une faiblesse dans la politisation de la décroissance et que nous nous demandons alors comment réussir à y échapper ?Lire la suite…