Pourquoi toute récession n’est pas la décroissance mais qu’à l’inverse toute décroissance sera bien une récession, et même une récession durable.Lire la suite →

Chacun peut constater que si la décroissance se définit d’abord par la limitation des « ressources » alors elle reste prisonnière du monde de la rareté, qui est celui de la croissance ; comment sortir de ce piège ? En repensant l’économie à partir de l’abondance plutôt que de la rareté. Et en reposant la question de la répartition : entre garantie de l’indispensable et dépense partagée de l’excédent.Lire la suite →

C’est en ce sens de liberté comme interdépendance que les décroissants sont des socialistes et des écologistes.Lire la suite →

Quand la démocratie est le « pouvoir du peuple », de quel peuple s’agit-il ? De l’ensemble des citoyens ou de la plèbe ?Lire la suite →

La force du « monde de la croissance » est d’avoir réussi à présenter des partis-pris idéologiques pour des évidencesLire la suite →

La décroissance est anticapitaliste pour au moins deux raisons, l’une profonde et essentielle, l’autre ironique peut-être. La décroissance est uneLire la suite →

Le terme qui est ici défini est bien « la vie sociale » et non pas « la société », et encore moins « laLire la suite →

1-     De l’espace environnemental à l’espace écologique Le concept d’espace écologique provient d’une réflexion qui s’est approfondie à partir d’uneLire la suite →

L’économiste Thomas Piketty 1https://www.lemonde.fr/politique/article/2019/06/08/thomas-piketty-l-illusion-de-l-ecologie-centriste_5473422_823448.html vient d’écrire :  » Pourtant tout indique de plus en plus clairement que la résolution duLire la suite →