Comment ne pas considérer cette somme comme un « pousse-au-crime écocide » ?
Elle est le reflet d’une société qui fait de l’augmentation sans fin du « pouvoir d’achat » son Graal ultime.Lire la suite →

Personne ne songerait à proposer à un addict de faire du sevrage un projet de vie : ni l’addiction ni le sevrage ne sont des projets de vie. Personne ne devrait donc songer à faire du temps de retour sous les plafonds de l’insoutenabilité écologique un « projet de société ».
La décroissance est d’abord un trajet.Lire la suite →

Croissance et récession sont des notions économiques antagonistes. Une récession correspond au recul de l’activité économique, mesurée par le PIB, pendant au moins deux trimestres consécutifs. Quand une récession est « grave et durable », elle devient une dépression.

Or la décroissance entraîne forcément un recul de la croissance économique. Quelle devra être la durée de ce recul ? Le temps de revenir à une EE soutenable. Lire la suite →

Nous pouvons lire, lors de la convention de Génération Écologie : « Alors j’entends dire, et c’est normal, « mais quand même, elle exagère… c’est vrai quoi, d’accord il faut réduire la voilure, mais mieux vaudrait parler de post-croissance, de projet ni croissant ni décroissant, mieux vaudrait parler de croissance sélective, de croissance de ceci mais de décroissance de cela, mieux vaudrait se dire a-croissant… ». Lire la suite →

Le Pass sanitaire n’est rien. Ou plutôt il n’est que l’une des manifestations visibles de la machinerie de domination technologique totale qui s’est mise en place depuis les années 90 et la généralisation progressive d’Internet et des NTIC.Lire la suite →

Chacun a évidemment le droit de ne pas être « décroissant ». Mais cela devient plus difficile quand celui qui vient de se dire décroissant rajoute que « décroissance » n’est pas le mot adéquat. Il faudrait savoir !Lire la suite →

Dans nos années trumpistes des « faits alternatifs » que devient la rhétorique réactionnaire ? Et particulièrement à l’occasion de la pandémie actuelle et de son déferlement de complotisme ?Lire la suite →

Pour pointer les absurdités du monde de la croissance, il faut ajouter à une liste sans cesse croissante – l’innovation technologique permanente, l’accélération sociale, le mépris à peine dissimulé envers le vivant, l’individualisme généralisé… – la barbarie mondialisée de la métropolisation, c’est-à-dire la course des grandes villes à leur démesure.Lire la suite →