Chacun peut constater que si la décroissance se définit d’abord par la limitation des « ressources » alors elle reste prisonnière du monde de la rareté, qui est celui de la croissance ; comment sortir de ce piège ? En repensant l’économie à partir de l’abondance plutôt que de la rareté. Et en reposant la question de la répartition : entre garantie de l’indispensable et dépense partagée de l’excédent.Lire la suite →

Ce qu’il y a au commencement, aux décroissants de s’apercevoir que ce sont des Communs : la nature, la société, la Cité. Et que ces Communs préexistent à nos existences individuelles et leur donnent sens parce que ce sont des « milieux », des systèmes relationnels.Lire la suite →

C’est en ce sens de liberté comme interdépendance que les décroissants sont des socialistes et des écologistes.Lire la suite →

Par temps de déconfinement, il est encore possible de partager quelques discussions politiques. Et donc d’en tirer quelques réflexions. LesLire la suite →