Médiation NDDL. Le bon sens : la décroissance du trafic aérien

La Maison commune de la décroissance s’oppose autant au projet inutile et destructeur d’aéroport prévu à Notre Dame des Landes qu’à la piste « alternative »

Quelle cohérence aurait la modernisation de Nantes Atlantique (avec le développement du trafic aérien voulu) quand l’État français s’est engagé, à l’issue de la COP21 en 2015, à réduire ses émissions de gaz à effet de serre ? Quel sens cela aurait-il ?

La planète n’acceptera aucune alternative : c’est vers la décroissance du trafic aérien que nous devons nous rendre démocratiquement, seule destination écologiquement soutenable au Nord comme au Sud.

Première mesure concrète : interdiction des vols intérieurs à la métropole au regard de l’absurdité des promotions actuelles (Vol Nantes-Strasbourg pour permettre aux Nantais d’aller consommer sur le marché de Noël strasbourgeois) 1)http://www.air-journal.fr/2017-11-21-marche-de-noel-hop-air-france-renforce-son-offre-a-strasbourg-5190814.html.

Pour une société plus sereine, abandonnons NDDL au comptoir d’enregistrement des grands projets inutiles et atterrissons, ralentissons nos vies. Choisissons la sobriété énergétique, source d’émancipation individuelle et collective. Des politiques de ménagement des territoires et des hommes sont possibles.

La poursuite de la croissance, c’est le non-sens. Le bon sens, c’est la décroissance.

Références   [ + ]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.