Concours de nouvelles décroissantes

Proposition politico-culturelle de la Maison commune de la décroissance (MCD)

Concourons à la décolonisation de nos imaginaires par un exercice de style sur une forme ancienne : la nouvelle

En somme, participez à un « concours d’anciennes » !

 

Sommaire

Préambule

Serge Latouche, nous invite à décoloniser nos imaginaires, des récits de l’idéologie de la croissance et son monde.

Nous entrons dans une période où la bataille des récits est à mener. Georges Bataille dans « Le bleu du ciel » écrivait d’ailleurs : « Un peu plus, un peu moins, tout homme est suspendu aux récits […] qui lui révèlent la vérité multiple de la vie. Seuls ces récits […] le situent devant le destin. »

Alors, nous vous proposons de réfléchir à un « nouveau récit » en participant à un concours de nouvelles !

Pour rompre avec l’injonction du nouveau, la MCD n’est pas allée jusqu’à proposer d’organiser un concours d’anciennes…

 

Avant de vous mettre à l’écriture, qu’on se le dise, la décroissance est une philosophie politique dont le nom fait immédiatement référence non pas à une valeur – comme le libéralisme, le socialisme, le communisme ou l’anarchisme – mais à un chemin, à un trajet : il s’agit de sortir de « la croissance et son monde », en s’appuyant sur une indication claire, l’empreinte écologique. Décroître, c’est s’organiser socialement et politiquement pour repasser sous les plafonds de l’insoutenabilité écologique. En conformité parfaite avec l’usage le plus courant du terme, la décroissance désigne bien le reflux de ce qui a dépassé une limite soutenable, qu’il s’agisse de la décrue après l’inondation, du retour à la normale après une pandémie… ou de la décroissance de la croissance mortifère pour la planète : et c’est pourquoi la décroissance est toujours une bonne nouvelle ! Alors à vos claviers ou à vos pupitres !

 

En s’appuyant sur les recettes oulipiennes1 (avec des contraintes formelles ne bridant pas la liberté d’écriture), la Maison commune de la décroissance (MCD) vous invite à écrire une nouvelle page de l’avenir.

UtoPiste d’écriture

Vous devrez commencer votre nouvelle ainsi :

Dimanche 24 avril 2022, il est 19h59, toutes les chaînes de télé affichent le compte à rebours du résultat imminent des élections présidentielles : d’ores et déjà, les sondages mettent en évidence un coude à coude ultra serré entre le « candidat en marche avant » et la « candidate décroissante en marche arrière » comme les avaient baptisé.es Libération, à l’issue du premier tour…

Vous devrez aussi intégrer la phrase suivante à l’intérieur de votre récit :

Parce que défendre la liberté ce n’est pas permettre à quelques uns de s’affranchir des limites, mais permettre à toutes et tous de bien vivre ensemble.

Règlement du concours de nouvelles organisé par la MCD

Article 1 Date limite d’envoi

Les textes devront être envoyés avant le 1er avril 2022 à 8h03 soit :

sous forme électronique à l’adresse : contact@liens.ladecroissance.xyz

sous forme papier :

Maison commune de la décroissance

Chez Thierry Brulavoine

La Madeleine

56350 Béganne

Article 2 Formats du récit

Le texte devra faire 15 000 caractères espaces compris (plus ou moins 10%).

Le logiciel des textes envoyés par mail devra être OpenOffice/LibreOffice ou à défaut via l’ogre Microsoft et son Word.

Le texte aura obligatoirement un titre qui figurera sur la première page, accompagné du nombre de mots.

Format : A4 recto verso avec 2,5 cm de marge à droite et à gauche, en haut et en bas.

Police : Times New Roman 12

Au texte sera jointe une feuille comportant le nom et le prénom de l’auteur/autrice ainsi que ses adresses postale et/ou électronique. 

Tout le monde peut participer au concours.

 

Article 3 Membres du jury 

Le jury est constitué d’adhérent.es de la MCD. Il est souverain.

Article 4 Gratifications

Le texte classé premier sera diffusé sur notre site et le ou la lauréat.e du concours sera invité.e aux prochaines festives de 2022.

En fonction du nombre de textes, les nouvelles classées aux 5 premières places seront éditées dans un livret de la Maison commune de la décroissance.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.