Pour pointer les absurdités du monde de la croissance, il faut ajouter à une liste sans cesse croissante – l’innovation technologique permanente, l’accélération sociale, le mépris à peine dissimulé envers le vivant, l’individualisme généralisé… – la barbarie mondialisée de la métropolisation, c’est-à-dire la course des grandes villes à leur démesure.Lire la suite →

En plus d’écorner les « écogestes » citoyens, l’auteur ne se contente pas de critiquer les excès de l’industrie automobile ou de dénoncer son récent verdissement simultané à son électrification puisqu’il s’en prend à la voiture en tant que telle, quelque-soit son carburant (même l’hydrogène), ou qu’elle soit supposée être « zéro émission ».Lire la suite →