Qui n’a droit à rien ?

Lors de l’université d’été d’Attac qui s’est déroulée cette semaine, Jean-Marie Harribey m’avait invité à participer à un atelier consacré au « revenu de base », en compagnie d’Anne Eydoux et de Stéphanie Treillet. Ce fut l’occasion de faire le point sur nos accords et désaccords, et de tenter de clarifier la position des membres d’Attac qui s’opposent à cette mesure (dont mes trois co-intervenants).

Je renvoie les militants curieux, frustrés ou agacés par mes nombreuses omissions (volontaires ou non) à un texte plus long (une soixantaine de pages) précisant ma position et mes réponses aux objections d’Attac.

Partagez sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.