En marge de la souffrance au travail, voilà donc la souffrance du travail. Une souffrance ordinaire, largement répandue mais trop souvent ignorée par la sociologie du travail. Qui se soucie de savoir si les travailleurs à temps plein souhaiteraient travailler moins ?Lire la suite →