Vidéo-clip pour le FSM 2021

Vidéo de présentation de la MCD, pour le FSM virtuel 2021.

La croissance n’a pas de sens, Le bon sens c’est la décroissance

Les limites écologiques de la planète

Nous savons que notre planète a des limites qui touchent au climat, à la biodiversité, aux cycles de l’azote et du phosphore, à la déforestation, l’eau douce, la couche d’ozone, l’acidification des océans, la pollution chimiques, aux aérosols atmosphériques, à la diffusion de molécules de synthèse et de nanoparticules dans l’environnement.

Aujourd’hui, les 3 premières de ces limites sont déjà dépassées.

La MCD défend la fin du monde… de la croissance

Nous le savons, et pourtant la course folle de la croissance continue.

Pourquoi ?

Parce qu’une volonté politique est absente.

Laquelle ?

Celle de faire le choix démocratique de retourner sous les plafonds de la soutenabilité écologique.

Alors bien sûr, il peut y avoir des gestes individuels, il peut y avoir des utopies concrètes et des alternatives minoritaires

C’est bien, mais ce sont des… confettis.

Voilà pourquoi la Maison commune de la décroissance – la MCD – s’est  donné pour objectif de penser les formes d’organisation démocratiques qui vont prendre à bras le corps le défi de revenir dans les limites de la soutenabilité.

Cela veut dire assumer démocratiquement des baisses et des arrêts : du PIB, de l’empreinte écologique, des extractions, de la production, de la consommation, des déchets. La fin… du monde… de la croissance.

Les valeurs de la MCD

Pour cela la MCD est portée par des valeurs :

La sobriété, c’est-à-dire le recadrage de toute décision politique à l’intérieur de ce que les Amis de la terre appellent « espace écologique » et qui consiste à borner systématiquement toute proposition entre un plancher et un plafond. Les modes de vie sous les planchers ou au-dessus des plafonds sont insoutenables, socialement et écologiquement, ils sont « hors du commun ».

L’émancipation, c’est-à-dire une revendication individuelle et collective d’autonomie pour échapper à l’extension des domaines de l’aliénation : il n’y a pas que le travail qui est marchandisé, mais aussi les loisirs, et même les activités de soin ; les existences de chacun, le vivant…

Le partage bien sûr entre les humains, entre tous les humains

  • mais aussi avec les générations passées dont il faut protéger le souvenir et les héritages,
  • mais aussi avec les générations futures qu’il ne faut pas d’ores et déjà priver de tout avenir,
  • mais aussi avec les non-humains, tous les vivants avec qui nous partageons une propriété commune, celle de notre planète.

La convivialité c’est-à-dire l’importance du caractère chaleureux des relations entre les personnes au sein d’un groupe, d’une société, le caractère amical et joyeux du commun. Mais la convivialité c’est aussi –  au sens d’Ivan Illich – la défense d’une organisation sociale qui permette de contrôler la technique, sans comme aujourd’hui la confier aux spécialistes et aux experts.

Mise à disposition d’outils idéologiques

Pour porter tout cela la MCD met à la disposition de tous les décroissants des outils idéologiques :

  • un site internet qui permet de publier des comptes-rendus de lecture, un vocabulaire de la décroissance, des opinions, des articles de fond…
  • une chaîne YouTube avec des formats très courts et des formats beaucoup plus lents,
  • des rencontres annuelles autour des grands axes de la philosophie décroissante : ce sont les (f)estives… qui ont lieu pendant l’été,
  • pour éviter de réduire la décroissance à une simple variante radicale de l’écologie, la Maison de la décroissance mène des combats politiques, qui sont en réalité des combats… anthropologiques :
    1. qui peut croire qu’il pourrait mener une vie heureuse et sensée sans les autres ?
    2. plutôt que de penser que l’égalité consisterait à ce que les femmes s’émancipent par le travail, n’est-ce pas plutôt aux hommes de se libérer en rattrapant leur retard dans les activités de soin ?
    3. et si la planète n’avait aucune limite et si les richesses étaient illimitées, et bien nous décroissants serions quand même amoureux des limites…
Partagez sur :

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Merci pour cette vidéo de présentation de la MCD. Les enjeux actuels autour de la décroissance y sont bien exposés. Et merci pour ces belles images des (f)estives des années passées !

    Bon courage à vous

Répondre à Shawn W. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.