(Pré)visions d’hier sur l’avenir : une morale de l’histoire ?

Pour partager...
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email
Tweet about this on Twitter
Twitter

A l’époque du présentisme, quel est l’intérêt sinon l’utilité de faire de l’histoire ?

  1. L’histoire est un savoir gratuit, et c’est déjà ça.
  2. L’histoire, comme l’ethnographie, est un savoir fondé sur le décentrement : d’où sa force d’autant plus critique que l’écart sera maximal.
  3. L’histoire possède une « force explicative » et c’est ainsi que le passé donne de la profondeur à la compréhension du présent.

En déconstruisant l’histoire des vainqueurs, l’historien procure dès à présent des ressources pour l’avenir.


François Jarrige

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.