La ZAD, un espace politique à défendre

Le projet d’aéroport est enterré. Les décroissants ont, depuis plus de 10 ans, soutenu et participé au combat contre ce projet d’aéroport. Nous nous satisfaisons donc de l’annonce d’abandon par le gouvernement actuel. Il est en effet assez rare ces dernières années que le camp écologiste (même les écologistes de gouvernement prompts au renoncement) puisse célébrer une victoire de cette ampleur. Il faut saluer l’intelligence stratégique de la coordination des opposants à l’aéroport. En s’appuyant sur des écologistes et des agriculteurs, des légalistes et des saboteurs, des politisés et des « apolitiques », des occupants et des manifestants, des décroissants et des productivistes… ce mouvement a réussi à obtenir l’abandon d’un Grand Projet Inutile Imposé.

Mais les décroissants ont, lors de ce combat, toujours cherché à le replacer dans le contexte productiviste. Pour nous, la lutte contre le projet d’aéroport a toujours été la lutte contre le monde dont il est l’un des symboles.

Or, ce monde productiviste est toujours en pleine forme. Sitôt le projet à Notre-Dame-des-Landes abandonné on annonce le début des travaux pour l’agrandissement de Nantes Atlantique avant 2022. Certains rêvent même de faire de la ZAD une silicon valley de l’agriculture 4.0 1)http://www.europe1.fr/economie/et-si-la-zad-de-notre-dame-des-landes-devenait-une-silicon-valley-de-lagriculture-3553643. La fable de la croissance infinie reste d’actualité, pour le pouvoir en place, et malheureusement pour certains de nos compagnons de lutte.

Les décroissants appellent donc à manifestoyer en masse à Notre-Dame-des-Landes le 10 février 2018. Il ne s’agira plus de s’opposer au bétonnage de ces terres agricoles mais d’enraciner ce qui s’est construit autour de cette lutte contre un projet inutile.

Pour les décroissants, les alternatives qui se sont épanouies à Notre-Dame-des-Landes ont permis de réaffirmer qu’un monde, radicalement différent de celui imposé par la société de croissance, est souhaitable et désirable (une ZADD).

Mais la ZAD est aussi le centre d’une intense activité politique, animée par une volonté de transformer radicalement la société. Pendant plus de 10 ans, nous nous y sommes retrouvés pour défendre notre projet de société. Nous y avons débattu, nous nous y sommes organisés et souvent nous avons combattu : COP 21, Répression Policière, Métropolisation Nantaise, Loi Travail, etc.

Si l’enracinement de la ZAD à travers les alternatives en place et à venir est nécessaire, nous poursuivrons aussi notre engagement dans l’enracinement politique qu’a provoqué la ZAD. Désormais la lutte contre le productivisme et pour la décroissance ne peut plus être balayée d’un revers de main. Elle sera le socle de notre projet de société.

C’est d’espaces politiques tels que la ZAD dont a besoin l’écologie politique. C’est cela que nous défendrons dans les mois à venir.

Communiqué de la Maison commune de la décroissance (la MCD)

Références   [ + ]

2 commentaires

  1. Bonjour à vous.

    Pour venir soutenir cette action et partager cette vision de société, y a t’il une possibilité de venir en famille, de trouver un réseau du côté du Rhône pour covoiturer ?

    Merci
    Fred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.