Ceci n’est pas un règlement intérieur

Ceci n’est pas un règlement intérieur

Pour partager...
Share on FacebookShare on Google+Email this to someoneTweet about this on Twitter

A l’usage de ceux auxquels il reste un peu d’humour, de prudence sur leurs propres travers et qui recherchent une décroissance de leur empreinte EGO-logique !

Durant nos rencontres, et en particulier durant les temps de réunion / tables rondes / ateliers, il est demandé à chacun d’observer scrupuleusement les lignes de conduite suivantes :

  • Avant de t’exprimer, ne prends pas la peine d’écouter et occupe-toi de déjà recueillir autour de toi une future approbation.
  • Après t’être exprimé, tu peux sortir de la salle ou recommencer à bavarder.
  • Prends la parole en la coupant à celui qui retarde ton intervention.
  • Adopte un ton agressif ou prophétique.
  • N’oublie pas de demander à l’oratrice de parler « plus fort ».
  • Répète ce qui a déjà été dit, surtout si c’est toi qui vient de le dire.
  • Veille à prendre la parole à chaque réunion et si possible en premier.
  • Monopolise la parole sans considérer le temps comme un bien commun.
  • Parle hors sujet si possible après avoir annoncé ton intention de « recentrer le débat qui s’égare ».
  • Impose ton « doudou idéologique » à tous, si possible à un moment inapproprié.
  • Réclame – à tue-tête – qu’à chaque table ronde ou atelier soit « pour une fois » abordé l’ensemble des problèmes du monde.
  • Réclame que chacun ait tout le temps de parole publique qui lui est nécessaire.
  • Impose à tous ta frustration ou ta colère ou ton sentiment d’impuissance.
  • Joue sur la culpabilité et les affects ; n’oublie pas de dénoncer ceux qui prétendent imposer leur point de vue par des arguments construits.
  • N’oublie pas de prendre longuement la parole pour réclamer la fin des discussions et le passage immédiat à l’action.
  • Joue en permanence à « plus décroissant que moi, tu meurs ».
  • Manque de respect envers le travail des personnes qui ont été invitées à développer une idée à la tribune, si possible en faisant comprendre que c’est toi qui aurais dû être à leur place.
  • N’oublie pas de te plaindre du travail des personnes qui ont organisé la rencontre, mais oublie de les remercier.
  • Réclame que l’on ait parlé de TOUT en 3 jours et que nous soyons TOUS d’accord et unis à la fin de la rencontre.
  • Réclame que cette rencontre soit immédiatement UTILE, et que des solutions soient trouvées pour sauver le monde dès la fin de la rencontre.

Bien que tout cela puisse paraître évident… ça va mieux en le lisant !

Merci d’en tenir compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *